ACCUEIL
 Election présidentielle 2017
 INFORMATIONS
 PLAN EXPOSITION BRUIT
 BULLETIN MUNICIPAL
 LA COMMUNE
 ACTIVITE ECONOMIQUE
 HISTOIRE-NOM-BLASON
 ETYMOLOGIE - BLASON
 PATRIMOINE ET SITES
 LA MAIRIE - NOS LIENS
 LE CONSEIL MUNICIPAL
 L'ENSEIGNEMENT
 ANIM'ADOS
 ACTUALITES CULTURELLES
 LES LOISIRS
 LES ASSOCIATIONS
 HABITAT
 HEBERGEMENT
 INTERCOMMUNALITE
 CONTACTEZ-NOUS !
dernière mise à jour : 26/04/2017
HISTOIRE-NOM-BLASON
Imprimer la page 

   La commune de BODILIS en quelques dates...

   B
odilis
faisait partie de l'ancien évêché de Léon. C'était une trève de Plougar et elle fut érigée en paroisse au concordat (accord signé en 1801 entre Napoléon et le pape Pie VII, régularisant les rapports entre l'Eglise et l'Etat, et dont les décrets d'application datant d'avril 1802, créent le département du Finistère).
   La date la plus ancienne à laquelle il est fait mention par écrit de la treff de Bodilis est de 1486.
   Bodilis, comme le reste de la région, semble avoir été habité depuis longtemps. En effet, des traces de la préhistoire ont été identifiées en divers endroits de la commune sous forme de buttes plus ou moins arasées, comme au Spernen à la limite de Plougar et de Plougourvest où se sont succédés des occupants de l'âge du fer, de la période gallo-romaine et du haut Moyen-Age. La voie romaine Carhaix - l'Aber-Wrach possédait une bretelle partant de Saint Servais pour rejoindre Morlaix par le nord du bourg. Bodilis fait partie du territoire évangélisé au VI ème s. par Paul Aurélien, disciple de St Ildut, venu de Bretagne insulaire avec ses 14 compagnons. Ce que peut suggérer le nom du village de Mousterpaul et le nom de Lamber, Per étant un disciple de Paul , de même que Kar, fondateur de la paroisse de Plougar, d'après Job An Irien.
   En 1429, Olivier de Kérouzéré, seigneur de Coat Sabiec, obtient du duc Jean V une foire à St Matthieu, San Vazé en breton, le 21 septembre, fête de l'évangéliste. Cette foire sera tranférée à Landivisiau en 1769. Les pélerinages de l'Ascension et du 15 août ainsi que la fête des Pillouers (chiffonniers), à Kerichen, étaient aussi très fréquentés. Les habitants des communes environnantes venaient en procession à Bodilis, et se retrouvaient dans la grande auberge (actuellement le café de l'Hermine) pour se restaurer. 
   Au XV ème s. Le territoire de Bodilis abrite les domaines de familles nobles : les De L'Estang, Du Dourguy, Boiséon de Kergorlay. Comme toute la région, Bodilis s'enrichit dès cette époque de l'artisanat de la toile. Outre le lin et le chanvre, la paroisse tire ses revenus de produits tels que le cuir et le miel.
   En 1956, Bodilis perd 257 hectares au profit de LANDIVISIAU, puis 148 hectares supplémentaires en 1965, lors de l'installation de la base aéronavale. 


                                              Etymologie - Blason. 

10 r Notre Dame 29400 BODILIS | Tél. : 02 98 68 07 01 | Fax : 02 98 68 91 24